Loading...
Expérimentation E+C- 2018-01-26T09:00:11+00:00

L’expérimentation est présenté rapidement sur cette page, mais pour avoir tout les détails, allez sur le site http://www.batiment-energiecarbone.fr/ .

Le contexte de l’expérimentation 

Dans la lignée de l’Accord de Paris, la France engage la filière du bâtiment vers une ambition sans précédent pour produire des bâtiments à énergie positive et faible empreinte carbone au travers d’une démarche collective et partagée.

Dès aujourd’hui, l’État, les acteurs économiques et les associations préparent conjointement cette ambition pour contribuer à la lutte contre le changement climatique autour de deux grandes orientations pour la construction neuve :

  • la généralisation des bâtiments à énergie positive ;
  • le déploiement de bâtiments à faible empreinte carbone tout au long de leur cycle de vie, depuis la conception jusqu’à la démolition.

Afin de préparer la future réglementation environnementale de la construction neuve sur une base partagée et pragmatique, une expérimentation nationale est lancée pour tester en grandeur réelle des niveaux d’ambition nouveaux et les questions de faisabilité.

25%

des émissions de CO2

sont dues aux consommations d’énergie des bâtiments lors de leur utilisation

44%

de l’énergie consommée

provient du secteur du bâtiment (31,3 % pour les transports)

Les 3 piliers de l’expérimentation

Référentiel « énergie-Carbone »

Un référentiel commun à tous les bâtiments

Label

Un label pour mettre en valeur les bâtiments

Observatoire

Un observatoire pour capitaliser

Les principes de la méthode

La méthode du référentiel E+C- se divise en deux : une partie énergétique et une partie environnementale.

La partie Énergétique

La méthode se fonde sur la RT 2012 auquel on rajoute l’indicateur « Bilan Bepos » qui évalue le critère d’un bâtiment à énergie positive. Par définition, le bilan Bepos est la différence entre la consommation d’énergie primaire non renouvelable et l’énergie exportée.

La partie environnementale

L’évaluation de l’impact environnemental se fait au travers d’une analyse de cycle de vie (ACV). L’indicateur Eges, émission d’équivalent de CO2 (réchauffement climatique), est calculé sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment.

Les niveaux de performance

Quatre niveaux de performance énergétique et deux niveaux de performance environnementale sont définis dans l’expérimentation.

S’agissant de la performance énergétique :

  • Les premiers niveaux, « Énergie 1 », « Énergie 2 » constituent une avancée par rapport aux exigences actuelles de la réglementation thermique (RT2012). Leur mise en œuvre doit conduire à une amélioration des performances du bâtiment à coût maîtrisé, soit par des mesures d’efficacité énergétique, soit par le recours, pour les besoins du bâtiment, à des énergies renouvelables (notamment la chaleur renouvelable).
  • Le niveau « Énergie 3 » constitue un effort supplémentaire par rapport aux précédents niveaux. Son atteinte nécessite un effort en termes d’efficacité énergétique du bâti et des systèmes et un recours significatif aux énergies renouvelables, qu’il s’agisse de chaleur ou d’électricité renouvelable.
  • Enfin, le dernier niveau « Énergie 4 » correspond à un bâtiment à bilan énergétique nul (ou négatif) sur tous les usages et qui contribue à la production d’énergie renouvelable à l’échelle du quartier.

L’échelle des niveaux de performance relatifs aux émissions de gaz à effet de serre comporte, quant à elle, deux niveaux :

  • Le niveau « Carbone 1 » se veut accessible à tous les modes constructifs et vecteurs énergétiques ainsi qu’aux opérations qui font l’objet de multiples contraintes (zone sismique, nature du sol…) ; il vise à embarquer l’ensemble des acteurs du bâtiment dans la démarche d’évaluation des impacts du bâtiment sur l’ensemble de son cycle de vie et de leur réduction ;
  • Le niveau « Carbone 2 » vise à valoriser les opérations les plus performantes ; il nécessite un travail renforcé de réduction de l’empreinte carbone des matériaux et équipements mis en œuvre, ainsi que celle liée aux consommations énergétiques du bâtiment.

Les Niveaux en Zone H1b

Exemples de Bilan BEPOS max en zone H1b  [kWhep/m²SRT/an]

Exemples de Egesmax et Egesmax, PCE en zone H1b  [kgCO2/m²SPD]